le bondage gay à l'époque romaine

Le bondage gay à l’époque de Spartacus

Si vous avez bien regardé la série Spartacus qui reflète l’histoire de l’héro du même nom, vous pouvez nettement remarquer que les romains n’étaient pas tous des hétéros. Effectivement, même si c’était juste un film comme les autres, il reflète bien la réalité sur les orientations sexuelles de cette époque.

Plus les gladiateurs étaient gays plus ils étaient virils

Le bondage à l’époque romaine est presque similaire d’aujourd’hui. De la soumission hard à la soumission soft, ils faisaient un peu de tout. Et chez les gladiateurs en particulier, plus ces guerriers se défoncent entre mecs, plus ils gagnaient en virilité. Mais il faut quand même noter que la plupart d’entre eux n’étaient pas gays mais plutôt bisexuel. Durant cette période c’était surtout les esclaves non combattants qui étaient exclusivement homo.

Néron était un empereur amateur de bondage

A l’exception des militaires, des politiciens et des gladiateurs, la plus haute sphère de l’empire romain s’adonner aussi à des pratiques BDSM. Pour l’empereur Néron en particulier, il aimait bien le bondage. Selon les récits et certains tableaux, il prenait des esclaves sexuels males et femelles pour jouer à des jeux sexuels avec lui. Assez brutal, il les imposait à se vêtir d’une peau d’animal et les attachait ensuite comme des bêtes sauvage. A sa guise, il leur faisait ensuite tout ce qu’il lui passe par la tête.

Laisser un commentaire