bondage gay bizutage

Quand un hétéro découvre le bondage gay pendant un bizutage

Officiellement, durant les bizutages aucune torture à caractère sexuel n’est imposée à l’initié. Par contre chez certaines fraternités, il se pourrait bien que les choses se fassent autrement.

Pour ce récit par exemple, il raconte l’histoire d’un mec hétéro qui voulait rentrer dans une fraternité de gays. Voulant être membre de cette communauté par intérêt, il a du subir toutes les épreuves d’initiation avant d’être admis.

Petite note pour débuter : avant de continuer, il est bien de précisé que cette histoire s’est déroulée aux Etats Unis dans une université très réputée. Fraternité gays très select et très secrète, aucun nom d’établissement ni de personne ne seront mentionnées dans ce récit.

Tout a commencé par une soumission cérébrale

Etant hétéro, les membres de la fraternité étaient intraitables avec lui ! Pour débuter l’initiation, ils ont commencé par lui imposer une soumission cérébrale. Technique de base du bondage gay, il consiste à faire comprendre à la personne soumise qu’il est un esclave sexuel et doit impérativement obéir à ses maitres.

Dévêtu, l’initié a été bâillonner et attacher. Tour à tour, les membres de la fraternité se mettaient à lui doigter le cul. Ensuite trainer par une laisse, ils l’ont mis dans un tas de boue et il s’est fait tabassé et humilier pendant plus d’une demie heure.

Pas besoin de ceinture de chasteté car il est hétéro

En principe, si l’initié était gay, les membres lui feraient porter une ceinture de chasteté pour lui priver de plaisir durant le bizutage. Mais comme le mec était hétéro, au lieu de cela, il a eu droit à écarteur de jambe. Pour lui donner la punition de sa vie, de l’ainé au cadet de la fraternité, ils se sont mis à l’enculer. Et comme il n’avait jamais eu de rapport avec des hommes, c’étaient pour eux une occasion unique.

Au petit matin, il a réussi toutes les épreuves

Après une intense épreuve de bondage et diverses pratiques BDSM, l’initié a réussi toutes les épreuves imposées et a été admis dans la fraternité comme il l’avait souhaité.

Comment nous avons pu découvrir cette histoire ?

En recherche active de récit gay et plus précisément sur le bondage, nous avons eu connaissance de cette fraternité gay aux Etats Unis. Comme on dispose de plusieurs contacts, un de ses membres les plus influant nous a donné fournit ces précieuses informations contre l’obligation d’assurer leur confidentialité.

Laisser un commentaire