bondage gay, bondage, hojojutsu gay, bondage

Le bondage gay une pratique masculine millénaire

Le bondage n’est pas seulement une pratique destinée à la gent féminine ou pour les hétérosexuels. Il est de plus en plus utilisé par les gays pour se faire plaisir ou pour faire plaisir à leur compagnon. Une activité sexuelle qui ne laisse plus un grand insensible depuis quelque temps. Au même titre que le Kama Sutra, il commence à prendre de l’envergure dans le quotidien des couples homosexuels.

Une pratique masculine au départ

Les plus anciens écrits sur le bondage font remonter une information majeure sur cette pratique sexuelle. En effet, ce serait Phérosas, de la fratrie du roi Hérode, qui institua ce rite dans ces expériences amoureuses. Ce prince se faisait ligoter pour se sentir plus viril et pour expérimenter de nouvelles sensations qu’il n’a pas encore vécues dans sa vie royale. C’était ses esclaves qui étaient chargées de le lier pieds et mains. Ainsi, avec le bondage gay, l’homme ne fait que remettre sur le devant de la scène une ancienne méthode déjà élaborée voilà plusieurs millénaires.

Des fantasmes sadomasochistes pour les hommes

Il est totalement possible de trouver du plaisir avec du bondage gay. Un homme recherchera encore plus ce genre de plaisir qu’il ne trouvera pas automatiquement dans la vie de tous les jours. Se faire attacher n’est pas inné. Par conséquent, il faudra savoir bien s’attacher pour optimiser son plaisir. Ceux qui connaissent les techniques japonaises du hojojutsu ont un avantage certain sur les autres.

Pour bien bander, bien bonder

Le bondage gay permet de bander bien fort. Ce fait est inéluctable. Les expériences de ceux qui ont essayé sont formelles sur ce sujet. Cette expérience permet d’accentuer les attentes sexuelles. Le fantasme est beaucoup plus important chez l’homme dans le domaine du sadomaso. Il est même constaté que le plaisir qui en découle est fortement proche de celle procuré chez un homme par une femme dominatrice.

Laisser un commentaire