tenter une expérience gay

J’ai des relations homosexuelles, mais je ne me sens pas gay

Si beaucoup d’hommes ont ce que l’on appelle une panique homosexuelle quand ils ont vécu gay, pour Eric ce n’est pas le cas. En effet, il a déjà effectué pas mal de pratiques homosexuelles, mais il ne se sent pas du tout gay. Pour lui se faire sucer par un homme est une chose anodine qui pourrait arriver.

Quelles sont les pratiques gays que tu as déjà faites ?

Masturber un mec malade

J’ai un voisin qui se dénomme Polo. C’est un mec gay et il ne le cache pas. Et comme j’étais un mec cool, je suis plus ouvert avec lui par rapport à nos autres voisins. De ce fait, il a tenté sa chance avec moi mais c’était mort car je ne suis pas gay. Mais un jour, il tomba malade. Il m’a alors appelé et j’étais venu le voir. Par la suite, je lui ai demandé ce que je pouvais faire pour lui. Il m’a alors dit si je pouvais lui astiquer la bite. Et comme j’aime dépanner les autres, j’ai accepté. J’ai alors mis un film gay et je lui ai masturbé. Je sais que ça à l’air con, mais pour moi ce n’est pas trop une pratique gay. C’est comme astiquer sa propre bite non ? Donc, si on se masturbe on peut dire qu’on est homo ? Je pense que non.

Participer à un bondage gay avec des homos

Pratiquant de MMA, j’ai un peu la brutalité, mais soyez sans crainte car je ne suis pas agressif avec les autres. Mais pour canaliser cette envie de brutalité, je ne participe pas seulement à un combat. En effet, il m’arrive de temps à autre de participer à un bondage gay torride et brutal. J’ai découvert ça durant une soirée privée avec des rugbymen. Ils sont tous homos et ils ont l’habitude de faire ça à chaque fin de mois. Très torride, c’est plus un sport pour moi qu’une pratique gay. Effectivement, quand la partie débute, on fait une lutte à mort et celui qui est soumis en premier subira la punition ultime. Et comme je fais du MMA, il est quasi impossible de me soumettre même si le mec est un gros balèze. Une fois que ceux qui sont désignés pour être nos esclaves sexuels sont faits, on commence par les déshabillés. Après cela, on les tortures avec divers accessoires de BDSM (fouet, pince couille, menottes…). A la fin du jeu, les désignés esclaves se font défoncer le cul. Pour ma part, je ne les baise pas, mais je me contente juste d’une petite fellation.   

Se faire sucer par un homme inconnu

Quand je sors durant les fins de semaines, j’aime changer tout le temps d’endroit afin de faire de nouvelles découvertes. Un vendredi alors, je me suis rendu dans un bar et ce que je ne savais que c’était un bar gay. Sur place donc, pas mal de mecs m’abordaient. Et comme je suis quelqu’un d’extraverti, je ne les repoussent pas. Un mec en particulier m’a alors tenu compagnie jusqu’à la fin de la soirée. Avant de partir alors, il m’a proposé d’aller chez lui pour continuer la conversation. Je lui ai alors dit que je suis hétérosexuel, mais par contre, je ne suis pas contre une pipe pour terminer la nuit en beauté. On est alors allé dans le parking et on s’est rendu dans un endroit discret et c’est qu’il m’a sucé la bite. Vous allez peut être dire que c’est très gay comme truc, mais si on pense, ce n’est pas vraiment le cas ! Se faire sucer par un homme ou une femme, c’est tout à fait pareil. Donc, ça ne fait pas de moi un homo. Bien au contraire, c’est le mec qui me fait la fellation qui gay, mais pas moi.

Faire un show porno live gay

Je suis quelqu’un qui aime un travail facile qui paie bien. C’est donc pour cela que je suis devenu modèle de chat en ligne gay. De plus mon corps d’athlète a facilité mon intégration car les hommes gays aiment bien apparemment les hommes musclés. Sur cette page donc, vous pouvez me voir en train de chauffer des mecs homosexuels via web cam. Et comme je connais bien les préférences sexuelles des homos, je sais bien m’y faire. Mais les choses que les mecs avec qui je fais des shows pornos, c’est que je ne suis pas gay, mais hétéro.

Baiser avec une transsexuelle

Un soir, je me suis rendu dans un club de striptease et comme j’étais complètement sous, je n’étais pas sélectif sur les femmes qui dansaient avec moi. De ce fait, une ladyboy s’est collée sur moi et elle m’a assuré un show ultra excitant. Et comme j’ai grandement envie de baiser, on s’est rendu dans une chambre. Avant de la faire, quand j’ai descendu son pantalon, ça m’a fait un petit choc de voir une bite. Mais comme j’avais trop envie de sexe, je l’ai quand même baiser. Et chose curieuse, se faire une transsexuelle ce n’est pas si mal que ça. Effectivement comme elle était initialement des mecs, ils savent bien comment faire pour satisfaire un homme. Si l’occasion se représenterait donc, je ne dirais pas non pour un plan cul avec une trans.   

Faire un plan à quatre avec un mec gay et une meuf

Un autre soir, j’étais revenu dans le même bar gay où un mec m’a sucé la queue. J’y ai alors rencontré un couple gay. Discuter avec eux était géniale car ils étaient très cultivés. Pendant que nous picolons ensemble, une femme qui est leur amie nous a rejoints. Instantanément donc, le courant passait bien entre nous. Vers minuit, le couple gay nous a invités de continuer dans leur appart et nous nous sommes rendus là bas. Dès notre arriver, la meuf m’a dit, tu peux me baiser ce soir, mais avant tu dois te faire sucer par Carl et Sylvain. J’ai alors accepté la proposition et on avait fait un plan à quatre ensembles. Et ça ne m’a pas fait rien car ce n’est pas la première fois que je vois des gays coucher ensemble.

Je ne me sens ni bi, ni homosexuel

Même si j’ai déjà vécu plusieurs expériences homosexuelles, je ne me sens pas ni gay ni bi. En fait je suis un hétéro qui est justement un peu ouvert à diverses pratiques. Je n’envisage aucunement donc d’avoir une relation avec un homme. Actuellement en couple, j’aime les femmes et ça ne changerait jamais car le sexe est largement mieux avec les meufs.

Laisser un commentaire